Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 10:08

LA CLCV DU FINISTERE BOYCOTTE

LES COMMISSIONS CONSULTATIVES DE L’ETAT

Historique

Par lettre du 8 février dernier, le directeur départemental de la cohésion sociale avait annoncé à la CLCV du Finistère la réduction de moitié des subventions 2010 accordées à l’Union Départementale et à l’Union locale de Quimper pour 2 postes FONJEP et la suppression pure et simple de ces subventions en 2011.

Les structures avaient adressé au Préfet le 19 février, un courrier sollicitant le réexamen de ces mesures lourdes de conséquences pour nos associations, en évoquant la possibilité d’un financement alternatif au titre de la politique de la ville.

C’est seulement par une réponse préfectorale transmise le 3 mai à Monsieur LE GUEN, député, que les structures ont appris le caractère définitif de ces décisions, sans autre motivation que l’application d’une note de service ministérielle.

En d’autres termes, les conventions constituant la base juridique des subventions FONJEP jusqu’au 31 décembre 2010 ont été dénoncées unilatéralement par l’Etat.

Les structures ont multiplié les contacts auprès des députés finistériens, des services de l’Etat aux différents niveaux, de la Confédération nationale CLCV et de la presse locale pour exprimer  leur incompréhension et leur inquiétude devant cette remise en cause du travail d’éducation populaire accompli par la CLCV , de sa représentativité et de ses moyens d’action.

REACTION de la CLCV

Le conseil d’administration  de la CLCV du Finistère, réuni le 22 juin dernier n’a pu que constater l’inanité des démarches engagées. En signe de mécontentement, il a décidé que les représentants de la CLCV suspendraient leur  participation dans les commissions consultatives de l’Etat (32 au total) en attendant de connaître l’issue des financements FONJEP pour 2011.

Cette grève administrative sera observée par tous les délégués dans tous les domaines où ils assurent la représentation des locataires, consommateurs et usagers : logement, consommation, surendettement, services publics, environnement et santé.

Par courrier du 28 juin, le Préfet du Finistère a été informé de cette décision qui est immédiatement entrée en application. Ce courrier précisait que la CLCV, association la plus représentative des consommateurs finistériens, tient à l’exercice du dialogue civil avec les pouvoirs publics, mais ne peut assurer cette mission sans un minimum de moyens.

Un point sera fait le 30 septembre 2010 au plus tard (échéance limite à laquelle l’Etat doit transmettre sa réponse sur le programme 2011.

Communiqué de la CLCV du Finistère

Partager cet article

Repost 0
Published by CLCV Bretagne - dans ACTU
commenter cet article
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 07:37

Pour une agriculture respectant l’environnement

Actualité oblige, nous venons d’adresser

aux députés de la Bretagne le message suivant :

 

Un amendement a été déposé par un parlementaire breton, pour relever de 450 à 2000 places, le seuil d’autorisation administrative de création d’un élevage porcin.

Cette mesure, si elle était adoptée, ouvrirait une voie royale pour agrandir les élevages et favoriser encore plus le modèle de l’agriculture intensive. Or selon les statistiques du ministère de l’agriculture, nous sommes passés de 6,4 millions de porcs en 1990 à 8,3 millions en 2008.

Cette forme d'agriculture, non respectueuse de l’environnement et concentrant les élevages en Bretagne (58% des porcs, 40% des volailles en France…), est directement responsable de la montée inexorable des nitrates dans les eaux de surface (38 mg en moyenne aujourd’hui au lieu de 4,4 mg en 1971), de la persistance du phénomène des algues vertes dans les grandes baies bretonnes et de son extension à la plupart des plages.

 

Cet amendement traduit un combat d’arrière-garde pour défendre une certaine agriculture à une époque où la France, plusieurs fois condamnée par l’Europe pour non-application de la directive de 1975, est désormais montrée du doigt et l’image de la Bretagne est largement mise à mal sur le plan touristique.

 

Alors que la directive cadre sur l’eau impose à tous les pays européens de parvenir à un bon état chimique et écologique de l’eau pour 2015, que les comportements alimentaires des consommateurs évoluent vers plus de qualité, que les usagers plus soucieux de l’environnement ne veulent plus être des pollués-payeurs, la CLCV de Bretagne demande que les pouvoirs publics s’engagent résolument vers une autre agriculture en prenant des mesures de diversification des activités, en développant la production biologique (les importations actuelles sont un non-sens économique), et en généralisant les pratiques respectueuses de l’environnement (production à basses fuites d’azote...).

 

Nous venons d’apprendre que le gouvernement s’opposait à cet amendement et qu’il souhaitait plutôt réduire les délais d’enquête et d’instruction des dossiers d’autorisation. Pour la CLCV, dans la situation que nous venons de rappeler, cette instruction est primordiale et ne doit en aucun cas être réduite.

 

Le contexte est lourd de conséquences pour l’avenir, il doit de ce fait  inciter à la prudence. La reconquête de la qualité des eaux en Bretagne est un enjeu fondamental, c’est à la lumière de cet objectif que tous les acteurs (producteurs, CODERST (*), communes…) doivent engager le débat en mesurant l’impact de leur décision.

(*) Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CLCV Bretagne - dans ACTU
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 19:05

eau-robinet-planete-1Le reportage diffusé sur France3 le 17 mai a critiqué la qualité de l’eau du robinet. Le Centre d’Information sur l’eau (C.I.EAU) regrette certains propos alarmistes qui ont été tenus et qui ne reflètent toujours pas la réalité :

On ne peut déduire des généralités de cas particuliers.

 

Indispensable à la vie, l’eau du robinet, en France, est l’un des aliments les plus réglementés et contrôlés.

Le C.I.EAU souhaite le rappeler et éclairer les consommateurs qui s’interrogeraient après cette mise en cause.

 

L’eau du robinet est encadrée par des normes drastiques et subit plus de 310.000 contrôles officiels par an.

La surveillance quotidienne des exploitants et le contrôle permanent des autorités sanitaires s’exercent à tous les stades du processus de production et de distribution d’eau potable. Ce double contrôle permet de déceler toute anomalie et de prévenir toute défaillance dans la qualité de l’eau distribuée (les directions départementales des affaires sanitaires et sociales effectuent plus de 310.000 prélèvements et analysent 8 millions de résultats).

 

Pour lire l'article complet cliquez ici

 

Si vous souhaitez connaître la qualité de l'eau dans votre commune : www.eaupotable.sante.gouv.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by CLCV Bretagne - dans ACTU
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 10:42

Calcul.jpgLa CLCV et Mieux vivre votre argent viennent de publier les résultats de la quatrième enquête sur les tarifs bancaires en métropole et dans les DOM-TOM.

 

De cette étude qui porte sur près de 140 établissements émergent trois tendances fortes :

1.   Les prix des paniers de services varient du simple au triple selon les établissements !

2.   L'achat à la carte des seuls services qui intéressent un consommateur apparaît plus intéressant que la formule package dans une majorité de banques.

3.   En moyenne, les prix sont orientés à la baisse par rapport à ceux relevés dans le palmarès 2009. Cette baisse relativement importante (de l'ordre de 5 % ) est très variable selon les services et les établissements.

Cette présentation très générale cache une trés grande disparité de tarification, difficilement explicable d'ailleurs.

Il est nécessaire d'examiner chaque situation plus en détail.

Pour mieux comprendre ce qu'il en est dans votre cas particulier, voir :

Ø  le classement des banques région par région,

Ø   mais aussi le communiqué de la CLCV

Ø  et le dossier de presse,

Les résultats détaillés sont également disponibles sur le site de Mieux vivre votre argent. www.votreargent.fr. 

Partager cet article

Repost 0
Published by CLCV Bretagne - dans ACTU
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 18:11

Une mise au point s'impose !

S'il est un type de litige qui est symptomatique des relations locataire-bailleur, c'est à l'évidence celui relatif à la restitution du dépôt de garantie. Nous sommes régulièrement saisis par des locataires qui, plusieurs mois après leur départ, n'ont toujours pas reçu leur dépôt de garantie ou qui contestent les retenues opérées par leur propriétaire. Nous avons donc voulu en savoir plus (CLCV national) et avons demandé à certaines de nos associations de nous faire remonter leurs dossiers les plus représentatifs des litiges qui leur sont soumis quotidiennement en la matière.

 

Ce sont 160 dossiers typiques des problèmes rencontrés par les locataires et concernant tous des situations très différentes qui ont été étudiés (logement loué directement par le bailleur ou via une agence immobilière, locataire en place depuis de nombreuses années ou, au contraire, depuis peu de temps…) qui nous permettent aujourd’hui d’avoir un éclairage représentatif des différents litiges relatifs à la restitution du dépôt de garantie.

 

Le Président de l’Union Nationale de la Propriété Immobilière (UNPI) relève de son côté que nous avons réalisé cette étude sur 160 dossiers seulement et que cela n’est pas représentatif.

Réponse: 

Monsieur Jean PERRIN, nous avons en Bretagne, 17 associations qui traitent annuellement 1600 dossiers environ, 50 % de ces dossiers sont du ressort du logement et pour 50 % relatifs à la non restitution des dépôts de garantie. Soit 400 dossiers ! Sur le territoire Français nous avons plus de 400 associations et qui rencontrent le même problème. Ce ne sont pas 160 dossiers seulement que nous pouvons mettre sur la table mais bien au moins 4000 dossiers...Sans compter les locataires qui ne se défendent pas...

Quant à l’assurance pour défaut de paiement, 2 % d’impayés ! Ce chiffre nous détermine à être opposés à la généralisation de cette garantie. La réévaluation du taux de la prime de 3.5 % du loyer...nous sommes rassurés pour les bailleurs qui sauront bien faire payer d’une autre façon cette prime d’assurance à leur locataire...

 

J’invite tous les locataires qui rencontrent des difficultés pour récupérer leur dépôt de garanti à nous le faire savoir, et nous aurons le plaisir de communiquer à l’UNPI un chiffre qui surement fera frémir Monsieur PERRIN.

                                                                                                           Christian SAQUET président CLCV Bretagne

Partager cet article

Repost 0
Published by CLCV Bretagne - dans ACTU
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 12:07

RSA        le Revenu de Solidarité Active augmentera de 1.2%, à 460.09 € pour une personne seule.

SMIC     Le SMIC est porté à 8.86 € l’heure, soit 1 343.77 € mensuels brut sur la base de 35h hebdomadaires.

Forfait Hospitalier         Le Forfait hospitalier augmentera de 16 à 18 €. Les cotisations des mutuelles augmenteront d’au moins 3.9%.

Taxe carbone    Le Conseil Constitutionnel annule la taxe carbone estimant que cette loi créerait une inégalité face à l’impôt.

Niches fiscales                 Baisse du plafond à 20 000€ au lieu de 25 000.

Taxe professionnelle    Suppression et remplacement par une Contribution Economique Territoriale (CET) sur la valeur immobilière des locaux et sur la valeur ajoutée des entreprises.

Assurances        Auto et habitation : augmentation moyenne de 5%

Prime à la casse auto    Prime diminuée de 1000 à 700€ pour l’achat d’un véhicule neuf avec destruction d’un véhicule de + 10 ans

Chiens dangereux          Obligation d’un permis de détention délivré par le maire de la commune. Le propriétaire doit aussi obtenir une attestation d’aptitude.

                                

Partager cet article

Repost 0
Published by CLCV Bretagne - dans ACTU
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la CLCV de Bretagne
  • Le blog de la CLCV de Bretagne
  • : CLCV BRETAGNE ce sont 20 associations à la disposition des citoyens de cette région.
  • Contact

Accueil

bretagnerose2CLCV BRETAGNE est un maillon du réseau national. C'est 20 associations à la disposition des citoyens de cette région, riche de 3,12 millions d’habitants. Présente sur tous les fronts, tant dans la résolution des litiges concernant le logement, la consommation et le cadre de vie, elle est aussi force de proposition dans de multiples commissions consultatives ou décisionnelles de niveau régional, départemental et local

 

C’est un réseau militant de plus de 3000 adhérents, 15 salariés et 170 bénévoles effectuant annuellement plus de 8000 heures de permanence.

Son territoire de compétence est celui de la Bretagne réparti sur

21 Pays.

 

Cliquez sur la photo pour plus de détails

Recherche

Thèmes